Et pourquoi pas de label Bio ?

Article Blog Awa Cosmétique, et pourquoi pas de label bio, cosmétique artisanale, éco-responsable, cosmétique transparente, cosmétique naturelle

Pour ce deuxième sujet, dans la continuité de notre volonté de transparence, nous abordons la question du label Bio.

Pourquoi nous n’avons pas de label Bio ? Quelle est notre éthique ?

Nous nous sommes renseignées sur les démarches à suivre  afin d’obtenir le label AB pour nos cosmétiques.

La première difficulté et pas des moindres, est le fossé entre le dossier à remplir et les réalités sur le terrain. Effectivement, il est très compliqué de concilier les demandes administratives et la vie des producteurs dans des villages parfois reculés et difficiles d’accès, sans eau ni électricité.

Arrive alors la deuxième difficulté, celle du prix. Le bureau certificateur le plus proche est au Burkina Faso et la certification coûterait environ six fois plus cher qu’en France.

Autant vous dire qu’à ce prix, elle est absolument inaccessible pour la majorité des producteurs togolais !

Quand je vivais sur place, j’ai passé du temps à travailler dans le milieu agricole. Dans un premier temps en tant qu’ambassadrice pour Etika Mondo, où j’allais de village en village observer et analyser les démarches paysannes. Puis dans un second temps, lorsque j’ai co-développé une ferme agro-écologique dans le village de Badja.

La majorité des coopératives labéllisées Bio que j’ai rencontré à ce moment là étaient dirigées par des entreprises importatrices européennes.

Le problème est que le label régit par le règlement et les obligations de moyens, cadré par un cahier des charges, ne tient pas compte des conditions de travail du producteur, de sa rémunération et de sa pérennité.

C’est pourquoi aujourd’hui, nombreux font une distinction entre le Bio industriel et ce que j’appellerai la Bio éthique. La Bio éthique, au delà d’un label est une vision dans la globalité en prenant compte non seulement des méthodes de cultures mais aussi de leurs conséquences sociales, environnementales, sociétales, animales etc

Aujourd’hui, le label bio ne peut pas garantir que tous les aspects de la bio éthique ont été pris en considération lors de la production.

Ce sont pour ces différentes raisons, qu’à l’heure actuelle, notre cosmétique n’est pas labellisée AB.

Nous sommes très sensibles à l’impact environnemental et social de nos produits.

C’est pourquoi nous travaillons pour :

  • Valoriser les ressources naturelles togolaises

  • Promouvoir une agriculture agro-écologique

  • Travailler selon des savoirs faire traditionnels et artisanaux

  • Transformer sur place plutôt qu’exporter les ressources, ce qui ne profite pas aux locaux

  • Proposer des produits du terroir de qualité sur le marché togolais 

  • Proposer une cosmétique éthique et qualitative en France

  • Créer des emplois durables justement rémunérés dans un contexte économique extrêmement difficile 

C’est pourquoi nous réfléchissons à la question du label et recherchons celui qui nous correspondra le mieux. Il nous arrive même de rêver créer notre propre label avec un cahier des charges conforme à nos exigences et à la réalité du terrain en Afrique de l’Ouest, et pourquoi pas le proposer à d’autres initiatives éthiques sur le continent ?